BOUYGUES : Support en béton (ACHAT Turbo Call CITI Code 3792C)


Rédigé par Bertrand Richard, le Lundi 22 Octobre 2012 à 16:20


BOUYGUES : Support en béton  (ACHAT Turbo Call CITI Code 3792C)
Il est de ces années que l’on voudrait voir se terminer le plus rapidement tant elles accumulent soucis et mauvaises nouvelles. Le titre Bouygues ne parvient toujours pas à redresser la tête et reste loin de ses niveaux de début janvier pourtant, eux-mêmes, pas très encourageants. Le secteur du bâtiment souffre de la morosité européenne et les grands chantiers internationaux ne sont pas suffisants pour servir de relais de croissance. La filiale Colas tire son épingle du jeu mais là encore insuffisamment pour susciter l’enthousiasme pour l’ensemble du groupe. La concurrence assassine de Free dans le secteur de la téléphonie ferme le ban et il n’existe toujours pas de parade pour enrayer la fuite des abonnés. Ce tableau bien sombre se retrouve nécessairement dans les cours sauf à observer que le support des 19 euros semble en béton armé car testé ou plutôt attaqué à de très nombreuses reprises, il encaisse les coups et continue invariablement à faire le lit de rebonds plus ou moins vigoureux.
 
La valeur est soutenue par le paiement d’un dividende avantageux qui assure un rendement de plus de 8%. Or, les nombreuses incertitudes qui pèsent encore sur les marchés actions conduisent les opérateurs à privilégier des valeurs de rendement. Ce phénomène peut encore être amplifié par un secteur obligataire qui voit les tensions spéculatives s’atténuer notamment en raison de la vigilance des banques centrales. Le titre amorce un rebond encore timide mais il est tentant de prendre le train en marche avec un Turbo Call de prix d’exercice sur 16 euros. Les risques sont contenus mais il ne faut toutefois pas insister en deçà des 18.50 euros.

RECAPITULATIF

ACHAT Turbo Call Code 3692C                       Cours actuels 0,39

Objectif  21,50 euros                                           Cours approximatifs  0,60

ORDRE STOP      0,27



Nouveau commentaire :


Avertissement légal