Future CAC 40 : Double plancher


Rédigé par Bertrand Richard, le Vendredi 18 Juillet 2014 à 12:06


Hier, le Future CAC 40 semblait bien parti pour rebondir au-dessus du seuil des 4340 points. Aussi, avons-nous estimé qu’il était possible d’envisager un Turbo Call mais bien évidemment uniquement au-dessus des 4340 points. Le Future CAC 40 s’est brutalement retourné à l’annonce du crash d’un avion malaisien au-dessus du territoire ukrainien. L’onde de choc a frappé l’ensemble des places mondiales.
 
 
Aux États-Unis, on prend très au sérieux l’événement qui pourrait être considéré comme un acte de guerre s’il s’avérait que l’envoi d’un missile sol air relevait d’un acte volontaire. Par ailleurs, les représailles israéliennes prennent de l’ampleur avec un risque non maîtrisé d’embrasement. Ce contexte géopolitique pourrait éclipser d’éventuelles bonnes nouvelles économiques en provenance des entreprises. Cet après-midi on surveillera l’indice avancé et l’indice de confiance du consommateur américain. Pour le moment les futures sont relativement stables.
 
 
Le Future CAC 40, en forte baisse à l’ouverture, a réussi à prendre un peu de hauteur afin de réintégrer le support intermédiaire des 4305 points. On peut observer une figure parfaite en double plancher sur le support des 4280 points. Au-dessus des 4305 points, on peut privilégier un Turbo Call. Néanmoins la volatilité fait son grand retour et le risque d’un nouveau mouvement de panique n’est pas à exclure. Il est impératif de couper les positions en deçà des 4280 points.
 

En résumé, on peut envisager prudemment le Turbo Call CITI Code 7433C mais uniquement au-dessus des 4305 points et sans insister sous 4280 points.
 
Notre stratégie du jour se base sur des données horaires du Future CAC 40. Il est possible de choisir des repères plus courts ( 5mn, 10 mn, 15 mn etc) ou plus longs (2 heures, 4 heures etc) mais les données horaires sont suivies par de nombreux professionnels. Autant essayer de voir et comprendre ce qu'ils font...
 



Nouveau commentaire :


Avertissement légal