Future CAC 40 : Vrai obstacle ?


Rédigé par Bertrand Richard, le Jeudi 25 Septembre 2014 à 10:42


Hier, le future CAC 40 testait en début de séance le support des 4355 points et ce dernier apparaissait bien fragile. La baisse de l’indice IFO allemand qui mesure le moral des milieux d’affaires donnait à croire que le mouvement baissier allait reprendre dans le sillage de la séance de la veille. Aussi, avions-nous conseillé un turbo put si le future CAC 40 s’installait bien en deçà des 4355 points. L’hypothèse d’un scénario baissier n’a pas été validée du fait notamment des propos forts tenus par Mario Draghi qui entend bien mener une politique très accommodante tant que l’inflation n’approchera pas les 2 %. Ceci a permis de doper le courant acheteur avec un retour du future CAC 40 au-dessus des 4400 points.
 
 
Aux États-Unis, les indices principaux vont enrayer le processus baissier qui les affectait depuis trois séances. Le secteur immobilier notamment pour le logement neuf a redonné le moral aux acheteurs. Cet après-midi, il faudra surveiller les données hebdomadaires de l’emploi et surtout les commandes de biens durables. Il faudra également être attentif au PMI des services et au PMI composite. Pour le moment, les futures jouent la carte de la stabilité.
 
 
Le future CAC 40 assez timide à l’ouverture semble vouloir repartir de l’avant mais les volumes sont très faibles et il se heurte à l’obstacle intermédiaire des 4425 points. Il faudrait un vrai débordement de ce seuil pour envisager un turbo call. À défaut, nous préférons nous munir d’un turbo put que nous renforcerions si cassure des 4400 points.
 

En résumé, on peut envisager le Turbo Put CITI Code 6481C  tant que les 4425 points ne sont pas débordés. 
 
Notre stratégie du jour se base sur des données horaires du Future CAC 40. Il est possible de choisir des repères plus courts ( 5mn, 10 mn, 15 mn etc) ou plus longs (2 heures, 4 heures etc) mais les données horaires sont suivies par de nombreux professionnels. Autant essayer de voir et comprendre ce qu'ils font...
 
 



Nouveau commentaire :


Avertissement légal