L’effet de levier


Rédigé par Turbos-Bourse.com, le Dimanche 24 Juin 2012 à 18:20


Comparaison entre un investissement direct sur l’indice CAC 40 et l’achat d’un Call Turbo indexé sur l’indice CAC 40 (prix d’exercice 3 000 points, hypothèse d’un delta de 100 %) - Cliquez pour agrandir
Comparaison entre un investissement direct sur l’indice CAC 40 et l’achat d’un Call Turbo indexé sur l’indice CAC 40 (prix d’exercice 3 000 points, hypothèse d’un delta de 100 %) - Cliquez pour agrandir
L’effet de levier d’un Turbo se mesure par son élasticité. Il exprime la variation du prix du Turbo pour une variation de 1 % du prix du sous-jacent. L’effet de levier permet donc à l’investisseur de mesurer dans quelle proportion la performance du sous-jacent est démultipliée. Plus il est important et plus sa performance sera amplifiée, à la hausse comme à la baisse. Par exemple un Turbo CAC présentant une élasticité de 5 signifie que la performance, positive ou négative, sera multipliée par 5.

Avec les Turbos, l’effet de levier est fonction de la barrière désactivante : plus la distance qui la sépare du sous-jacent est proche, plus l’effet de levier est élevé, et plus le risque que le sous-jacent atteigne le niveau de la barrière désactivant est grand.

C’est donc le Turbo dont la barrière désactivante est la plus proche du prix du sous-jacent qui possèdera l’effet de levier le plus important, celui-ci pouvant même dépasser 100 quand l’écart entre le cours du sous-jacent et le niveau de la barrière désactivant est très proche. C’est une des raisons qui explique pourquoi le choix du Turbo est prépondérant dans l’optimisation d’une stratégie de trading.



Avertissement légal