Turbo CAC 40: Fébrilité


Rédigé par Bertrand Richard, le Vendredi 22 Juillet 2016 à 10:38


Hier, nous n’étions pas d’avis de prendre une position, quelle qu’elle soit, avant d’avoir pris connaissance de la conférence de presse du gouverneur de la banque centrale européenne. En effet, les opérateurs peuvent avoir des attitudes très brutalement changeantes en fonction de la teneur des propos. Nous envisagions simplement l’adoption d’un turbo put CAC 40 si enfoncement du support intermédiaire des 4350 points. L’événement a eu lieu très brièvement, trop brièvement pour être exploité et le contrat à terme sur l’indice parisien a finalement rebondi pour terminer pratiquement au plus haut de la séance. La BCE passe son tour et attend de voir concrètement les conséquences du Brexit avant d’envisager de nouvelles mesures.
 
 
 
Aux Etats-Unis, la hausse assez étonnante des indices américains s’essouffle un peu mais les vendeurs ne sont toujours pas légions. Cette saison des résultats est originale dans la mesure où les attentes sont si faibles qu’il n’y a pratiquement que de bonnes surprises ! Le jeu est ainsi faussé au point qu’il pourrait devenir dangereux car les hausses dans le « vide » se terminent généralement mal. Aujourd’hui, il faut surveiller les « PMI » tant en Europe qu’outre Atlantique. Pour le moment, les futures sont proches de l’équilibre.
 
 
Le future CAC 40 continue de faire preuve d’une certaine fébrilité. La question des conséquences du Brexit redevient majeure et l’optimisme ambiant a certainement ses limites ce que pourrait révéler des « PMI » en baisse. Nous conservons une attitude baissière si le future CAC 40 revient sous 4350 points avec en conséquence une priorité pour un turbo put CAC 40.
 
 
Bertrand RICHARD             vendredi 22 juillet 2016

EN RÉSUMÉ, ON  PEUT ENVISAGER   LE TURBO PUT CAC 40  2103C  MAIS UNIQUEMENT EN DECA DES 4350 POINTS



Nouveau commentaire :


Avertissement légal