Turbo CAC 40: Plus bas annuels


Rédigé par Bertrand Richard, le Lundi 8 Février 2016 à 11:59


Vendredi, le contrat à terme sur l’indice parisien cherchait en matinée à rebondir sur le support des 4230 points mais restait coiffé par les 4300 points. Nous indiquions que si le choix d’un turbo call CAC 40 était tentant, il ne fallait pas rester en position avant de connaître les chiffres américains de l’emploi lesquels étaient seuls à même de dicter une tendance. Ces derniers surtout la hausse des salaires ont entraîné un puissant courant vendeur outre-Atlantique avec la crainte renouvelée d’un durcissement de la politique monétaire américaine. Le future CAC 40 dans ce contexte était relativement « sage » puisqu’il s’est contenté de rejoindre les 4200 points.
 
 
Aux États-Unis, un consensus se mettait en place sur l’idée que la fragilité du contexte international devait interdire à la Fed de remonter ses taux au cours de l’année. Le passage du chômage sous la très importante barre des 5 % et le constat d’une hausse des salaires a provoqué une véritable panique en balayant tout espoir d’une Fed accommodante. Pétrole et Fed, cela fait beaucoup et les futures laissent entrevoir une séance entièrement aux mains des vendeurs.
 
Le future CAC 40, curieusement, ne semblait pas vouloir capituler et ouvrait sur un gap haussier avant qu’un courant vendeur ne se mette en place. La chute est brutale et sans  équivoque. Les plus bas annuels sont pratiquement rejoints et le support des 4090 points apparaît bien fragile. Un turbo call CAC 40 pourrait s’envisager si reprise effective au-dessus des 4090 points. Néanmoins la volatilité devient ingérable et augmente singulièrement les risques d’une quelconque prise de position. Au petit bonheur la chance n’est pas une technique d’investissement…
 
 
Bertrand RICHARD                   

8964c

EN RÉSUMÉ, ON   PEUT ENVISAGER  LE TURBO CALL CAC 40 CITI 8964C MAIS UNIQUEMENT AU-DESSUS DES 4090 POINTS.
 



Nouveau commentaire :


Avertissement légal