Turbo CAC 40 : Point bas ?


Rédigé par Bertrand Richard, le Mercredi 20 Janvier 2016 à 11:41


Hier, nous indiquions qu’en s’installant au-dessus des 4250 points le contrat à terme sur l’indice parisien pouvait viser un objectif sur 4300 points et on pouvait procéder en conséquence à l’acquisition d’un turbo call ou d’un un warrant call. Ce scénario fut respecté à la lettre sous l’égide des cours du pétrole qui continuent de se comporter comme un véritable chef d’orchestre. Ainsi, la pression haussière est retombée dans l’après-midi avec une nouvelle faiblesse de l’or noir.
 
 
Aux États-Unis, les facteurs anxiogènes se multiplient et les futures donnent à penser à une nouvelle séance de capitulation. Les cours du brent sont donc revenus sous les 29 $. Tout le secteur pétrolier va naturellement en pâtir mais des prises de bénéfices se sont aussi visibles dans le secteur technologique. On surveillera évidemment de près cet après-midi les stocks de pétrole sans oublier l’indice de l’inflation et les mises en chantier.
 
 
Le future force CAC 40 aggrave sa volatilité et a ouvert ce matin sur un grand gap baissier. Celui-ci fait le pendant du gap haussier d’hier. Les opérateurs sont transformés en girouettes  et les violentes rafales de vent ne semblent pas prêtes de disparaître. Le support des 4100 points a été touché provoquant tout de même une réaction des acheteurs. On peut observer une grande bougie à petit corps agrémentée de deux mèches inférieures et supérieures d’importance. Le combat est donc assez âpre amplifiant les risques liés à une prise de position. Dans l’hypothèse où un point bas serait atteint avec les 4100 points, on peut tenter très prudemment l’acquisition d’un turbo call ou d’un warrant call en s’interdisant d’insister en deçà des 4090 points.
 
 
Bertrand RICHARD                        

1659C

EN RÉSUMÉ, ON  NE PEUT ENVISAGER  LE TURBO CALL CAC 40 CITI 1659C  QU'AU-DESSUS DES 4100 POINTS. 



Nouveau commentaire :


Avertissement légal