Turbo CAC 40 : L'Italie n'est pas la Grèce


Cette analyse du CAC 40 et le conseil de trading sur turbo ont été rédigés par Bertrand Richard, le Mardi 2 Octobre 2018 à 12:26


Hier, nous avons acté l’accord entre le Canada, le Mexique et les Etats-Unis, une source certaine de soulagement pour les opérateurs. En revanche, le sort de l’Italie inquiète avec un budget qui va faire exploser la dette (130% du PIB). Entre les deux, il y avait un petit avantage pour les acheteurs et donc pour un turbo call CAC 40. Ce fut vrai une bonne partie de la séance mais au final ce fut la désertion et le support des 5495 points n’a pas résisté hors la séance officielle.
 
 
Aux Etats-Unis, on ne se sent pas concerné par l’incurie italienne et on a plutôt applaudi la remise en selle de Tesla. Les indices ont progressé sauf le Nasdaq victime d’une petite faiblesse. L’ISM manufacturier ressort de bonne facture et confirme ainsi la solidité de l’économie américaine. Cet après-midi, il n’y aura pas de chiffres importants si ce n’est les chiffres de ventes automobiles. Pour le moment, les futures sont en baisse.
 
 
Le future CAC 40 chute sous 5495 points et ne protège plus les 5460 points. Une glissade en direction des 5430 points se dessine. L’Italie n’est pas la Grèce et une crise européenne ne peut être exclue si l’Italie ne trouve plus de financement. Le populisme a ses limites…
Néanmoins, les autorités européennes ne devraient pas rester les bras croisés et l’art du compromis fait partie de la culture italienne. Nous sommes d’avis de guetter le sort du support des 5430 points. Des acheteurs ont du se poster dans cette zone ce qui justifierait un turbo call CAC. On n’insiste pas sous ce seuil car il faudrait évoquer une grosse panique.
 
 
Bertrand RICHARD                          

EN RÉSUMÉ, ON  ENVISAGE LE TURBO CALL CAC 40 CODE CITI 056VC MAIS UNIQUEMENT AU-DESSUS DES 5430 POINTS




Avertissement légal