Turbo CAC 40 : Ouverture intempestive


Cette analyse du CAC 40 et le conseil de trading sur turbo ont été rédigés par Bertrand Richard, le Mardi 15 Janvier 2019 à 11:29


Hier, nous avons conseillé de guetter un très possible rebond au-dessus des 4740 points avant d’envisager l’acquisition d’un turbo call CAC 40. Effectivement, les acheteurs étaient à l’affût dans cette zone et ils ont pu sans grande difficulté s’atteler à combler le gap d’ouverture et ainsi parvenir à remonter le future CAC 40 dans la zone des 4765 points. La prudence était néanmoins de mise avec des craintes sur la croissance chinoise.
 
 
Aux Etats-Unis, le secteur technologique subit le contrecoup des chiffres médiocres en provenance de Chine et bien malin qui pourrait dire ce que va réserver la saison des résultats. L’ombre de l’alerte sur résultats d’Apple plane comme un mauvais présage. A cela s’ajoute bien évidemment le bras de fer entre républicains et démocrates sur le financement du mur avec le Mexique, mesure phare de la promesse électorale de Donald Trump. Ce dernier ne veut pas en démordre et la fermeture de nombreuses administrations a notamment pour conséquences l’absence de données économiques. Difficile pour les opérateurs de prendre des initiatives sans repères ! Pour le moment, les futures sont légèrement positifs.
 
 
Le future CAC 40 a ouvert, cette fois, sur un gap haussier avec la volonté de s’extraire des 4800 points. La Chine veut rassurer les marchés ce qui soutient une volonté d’achat. Cependant, la nervosité ne disparaît pas et une grande bougie noire apparaît qui a pour seul mérite technique de tenter de combler le gap d’ouverture. Le brexit est l’autre source d’inquiétudes du moment même si un échec de Madame May semble acté. Après vaste fog…Au-dessus des 4760 points, on privilégie un turbo call CAC 40 mais en pleine connaissance des risques eu égard à une volatilité exacerbée.
 
 
Bertrand RICHARD                       

EN RÉSUMÉ, ON  ENVISAGE LE TURBO CALL CAC 40 CODE CITI 52CFC MAIS UNIQUEMENT AU-DESSUS DES 4765 POINTS.




Avertissement légal